Les besoins de l’enfant

Réflexion autour des besoins de l’enfant

 

Lors de votre formation vous avez sans doute travaillé sur la pyramide de Maslow. Elle comprend 5 besoins hiérarchisés en fonction de leurs importances. Les besoins physiologiques, besoins de sécurité, besoin d’appartenance et d’amour, besoin d’estime et besoin d’accomplissement de soi. Pour pousser davantage la réflexion, pour rédiger votre projet d’accueil, ou si vous souhaitez passer votre CAP en intégralité, mieux vaut vous intéresser aux besoins selon Henderson. J’ai donc pris chaque besoin et précisé ma façon d’y répondre.

Les besoins d’un individu sont selon Henderson au nombre de 14. L’enfant a besoin de l’adulte pour répondre à ses besoins et ainsi maintenir son intégrité physique, développer sa sociabilisation et acquérir son autonomie. 

-Le besoin de respirer.

Pour répondre à ce besoin, être vigilante a la qualité de l’air de son logement, aérer donc au maximum. Privilégiez les sorties en zone rurale ou peu polluée. Lorsqu’un enfant est enrhumé, veillez à faciliter sa respiration, en étant vigilant a sa position. Le surélever au besoin pour favoriser la respiration. Effectuez un mouchage, et un nettoyage au sérum physiologique si l’ordonnance est de moins de 3 mois. 

Le besoin de boire et manger.

Préparation de repas variés et équilibrés, adaptés à l’âge et aux besoins spécifiques des enfants accueillis. Respect du rythme des repas, des heures des biberons, horaires des repas fixes. Favoriser l’autonomisation, encourager l’enfant à goûter les aliments, le laisser découvrir et manger seul dès que possible. Proposer régulièrement de l’eau à boire à l’enfant. 

Le besoin d’éliminer.

Vérifiez régulièrement l’état de la couche des enfants, et procédez au change dès que nécessaire. Proposer fréquemment aux plus grands enfants d’aller au pot ou aux toilettes, afin d’assurer un confort optimal et favoriser l’apprentissage de la propreté en autonomie.
En été avec les fortes chaleurs, s’assurer que les enfants n’ont pas trop transpiré et effectuer un change des vêtements si ceux-ci sont mouillés. 

Le besoin de se mouvoir et de maintenir une bonne position.

Le nourrisson est dépendant de l’adulte quand à son positionnement, il faut donc s’assurer de son confort, et lui offrir des positions physiologiquement adaptées afin de lui permettre de mouvoir ses membres, de pouvoir se reposer dans une position confortable et que les diverses fonctions de l’organisme puissent s’effectuer correctement. Privilégiez un couchage sur un matelas ferme, un tapis d’éveil confortable et un portage physiologique. Quand l’enfant commence à se mouvoir seul, il faut lui permettre de le faire avec bien-être et en toute sécurité afin de l’encourager à acquérir davantage, et à promouvoir son développement moteur. 

Le besoin de dormir et se reposer.

L’enfant a besoin de sommeil et de repos pour avoir un développement harmonieux. Chaque enfant à des besoins qui lui sont propres, il faut les respecter et veiller à instaurer un rythme et des rituels, afin de lui permettre de se rassurer et de l’autonomiser quant à son sommeil. Coucher l’enfant dans un lit adapté à son âge. Sur le dos dans une gigoteuse pour les plus petits. Si l’enfant a un objet transitionnel, celui-ci l’accompagnera, et lui permettra de se sentir en sécurité. Un environnement calme et apaisant, propice à l’endormissement est de rigueur. 

Le besoin de se vêtir et de se dévêtir.

Les vêtements remplissent plusieurs rôles, ils nous permettent de couvrir notre corps, de nous tenir chaud, définissent aussi notre culture, etc.
On vêt et dévêt très fréquemment l’enfant, que ce soit pour maintenir sa température, pour le maintenir dans des vêtements propres, ou pour le changer. Veiller tout particulièrement à respecter sa pudeur, demander aussi aux parents à veiller au confort des vêtements, faciles à mettre, permettant à l’enfant d’être à l’aise dans des tenues adaptées, et de pouvoir s’habiller et se déshabiller seul dès que cela est possible. 

Le besoin de maintenir la température du corps dans les limites de la normale.

Comme évoqué précédemment, le jeune enfant régule mal sa température corporelle, il faut donc s’assurer de son confort thermique, température des pièces, vêtement en adéquation avec le temps et la température. En cas de fièvre,vérifier sa température à l’aide d’un thermomètre infrarouge, prévenir ces parents, dévêtir l’enfant, l’hydrater et si besoin après concertation des parents et ordonnance de moins de 3 mois lui administrer un antipyrétique adapté à sa posologie. 

Le besoin d’être propre et de protéger ses téguments.

Être attentif à l’hygiène des enfants accueillis, l’enfant évolue dans un logement propre (nettoyage quotidien des surfaces). Être attentif à ce qu’ils restent dans un état de propreté, permettant leur bien-être. Vêtements propres, couche propre, hygiène de la peau, et des muqueuses. Les enfants ont aussi besoin de faire l’expérience de se “sentir sale”, pour en connaître les sensations, se les appropriées, et pouvoir ainsi apprécié d’être propre. Permettez-leur donc de se salir tout en étant vigilants à ce que cela soit dans des conditions de sécurité. 

Le besoin d’éviter les dangers.

Les dangers sont multiples, ils peuvent être d’ordre physique, psychique, ou social. Votre logement a été visité par une puéricultrice qui a vérifié que l’environnement de l’enfant était propice à sa sécurité, et que celui-ci évoluerait dans un cadre bienveillant . Restez donc alerte et surveillez constamment les enfants accueillis que ce soit à votre domicile ou lors des trajets et lieux visités avec les enfants pour éviter au maximum les accidents, et restez attentif quant à votre façon de communiqué pour être dans la positivité et la bienveillance.

Le besoin de communiquer.

À tout âge, l’être humain communique, qu’il s’agisse de communication verbale ou non verbal, elle est importante pour l’équilibre émotionnel. Elle doit être favorisée au quotidien et dans chaque geste. Laisser les enfants s’exprimer, utiliser un langage simple, clair, avec une gestuelle adéquat. Plusieurs outils sont mis à la disposition des enfants accueillis pour leur permettre de communiquer.Le “bonhomme émotion”, la bouteille “retour au calme”, des feuilles et crayons, des instruments de musiques, et bien sûr des imagiers, comptines, etc. pour arriver progressivement vers la parole. Tout le monde doit pouvoir s’exprimer dans le respect des autres . 

Le besoin d’agir selon ses croyances et ses valeurs.

Ce besoin est un peu différent des autres, il s’agit avant tout de respecter les valeurs et croyances des parents, car celui-ci les transmet à l’enfant. Et de respecter aussi ses propres croyances et valeurs! C’est donc une étape importante réalisée en amont de l’accueil de l’enfant, cela doit être discuté avec les parents, et très souvent rediscuté notamment pour être en adéquation avec les valeurs éducatives, et culturelles. Votre projet d’accueil est souvent un bon point de départ, c’est une base sur laquelle discuter et transmettre. Toutes les croyances sont les bienvenues (dans la mesure où elles ne mettent pas en danger le,ou, les enfants accueillis) elles permettent un enrichissement, une tolérance et un respect de l’autre. 

 

Le besoin de s’occuper en vue de se réaliser.

Chaque acte du quotidien doit être réalisé en conscience, toutes les petites choses peuvent permettre à un épanouissement. Proposer un panel d’activités extrêmement variées, et demander aussi aux enfants d’en proposer. Activité physique, manuelle, expression corporelle, participation aux tâches de la vie quotidienne. Elles doivent être valorisantes et valorisées, notamment les activités de la vie quotidienne. Les activités permettent à l’enfant d’exprimer son potentiel, de s’autonomiser, et bien sûr de se divertir. 

Le besoin de se divertir et de se recréer.

Faire des activités plaisantes produit des émotions agréables, qui participe a l’équilibre émotionnel. Les temps de jeux libres sont d’autant plus propices que l’enfant choisit ce qu’il veut faire, ou s’il ne veut rien faire. Ils lui permettent de faire des choix, de s’autonomiser en allant chercher le jeu qui l’intéresse, en le mettant en place, et demandant de l’aide s’il en a besoin. Durant les temps libres, laissez les enfants être acteur de leur loisir tout en étant à leur disposition si besoin. 

Le besoin d’apprendre.

L’enfant apprend constamment, il est en demande de réponse, d’exemple, etc. l’adulte se doit de répondre favorablement à ce besoin d’apprendre. Il doit susciter la curiosité naturelle de l’enfant, pour l’amener à expérimenter et à tirer des apprentissages de ses expérimentations. Je vois l’enfant comme le petit prince de Saint-Exupéry qui fait un voyage au cours duquel il va faire des rencontres, des découvertes, des tests et tirer des conclusions de ces expériences. Ce qui lui permettra d’apprendre, de grandir, de se découvrir, et de se réaliser.

Laisser un commentaire