En voiture !!! Transporter les enfants accueillis

Dans l’exercice de votre profession vous pouvez être amener à transporter en voiture les enfants accueillis. Que se soit pour vous rendre à la bibliothèque, au RAM, ou à l’école.  Faisons le point sur la sécurité en voiture, et sur les dispositifs de sécurité. Mais également sur l’indemnité kilométrique

Les obligations pour transporter les enfants accueillis en voiture :

Pour pouvoir utiliser votre véhicule avec les enfants que vous avez en accueil, plusieurs règles sont à respectées.

  • Vous devez bien évidement avoir l’accord et l’autorisation écrite des parents, cette autorisation fait partie des annexes à mettre à votre contrat.
  • Votre véhicule doit être assuré et une attestation de votre assureur doit vous être fournie. Voici ce qu’elle doit comporter : « La compagnie … représentée par M … le directeur régional ou (autre) certifie que Mme … a souscrit un contrat automobile pour le véhicule … n°… Ce contrat autorise le transport des enfants dont la conductrice a la garde, dans le cadre de sa profession assistante maternelle ou familiale, pour laquelle elle est rémunérée. » Une copie de cette attestation doit être remise aux parents employeurs.
  • Votre véhicule doit être en bon état, CT a jour, révision etc … Et également en état de propreté, pensez à effectuer fréquemment, le ménage dans votre voiture.
  • Votre véhicule doit être équipé de dispositifs de sécurité adapté à l’âge des enfants transporté.

L’indemnité kilométrique :

Si les parents vous demandent expressément de conduire leurs enfants, (école, activité extra-scolaire, etc…) les indemnités kilométriques vous sont dues. En revanche si vous utilisez votre véhicule pour aller à la bibliothèque, au ram, etc…, de votre propre chef, vous pouvez ou non percevoir les indemnités kilométriques. En effet cela relève d’une entente commune qui doit avoir été négocié et noté au contrat. Sachez que les frais kilométriques (si vous en avez convenu) sont à diviser entre tous les parents des enfants transportés, sauf si le déplacement ne concerne que l’un deux.

Les indemnités kilométriques dépendent des barèmes (barème administratif qui est le minimum, et le barème fiscal qui est le maximum) , elles ne sont pas libres. Elles varient également en fonction du kilométrage, et de la puissance du véhicule.

Puissance
fiscale
MINIMUM
moins de 2000 km | 2000 à 10000 km
MAXIMUM
Barème fiscal 2019
3 CV et moins 0,29 € 0,36 € 0,451 €
4 CV 0,29 € 0,36 € 0,518 €
5 CV 0,29 € 0,36 € 0,543 €
6 CV 0,37 € 0,46 € 0,568 €
7 CV 0,37 € 0,46 € 0,595 €
8 CV et plus 0,41 € 0,50 € 0,595 €

Les indemnités kilométriques n’ont pas le caractère de salaire et ne sont donc pas soumises à charges sociales.

Les dispositifs de sécurité :

Les sièges auto :

 Les sièges auto que vous utilisez doivent répondre aux normes en vigueur R44/04 (ou même 03 c’est encore légal à l’usage) ou R129 (i-size). Rien ne vous oblige à avoir un siège auto ISOFIX , ni aujourd’hui ni en 2021.

Un siège auto peut être utilisé maximum 10 ans s’il est toujours aux normes en vigueurs.

Les sièges auto sont les dispositifs de sécurité indispensables et obligatoires. Pour que les enfants soient en sécurité, il faut que les sièges auto soient adapté à leur âge, leurs poids et leurs tailles. Ils sont repartis en groupe.

·  Groupe 0 de 0 à 10 kg : groupe réservé à quelques coques et principalement aux nacelles. La coque dos route est à privilégier, elle assure plus de sécurité.

·  Groupe 0+ de  0 à 13 kg : Siège naissance obligatoirement dos route

·  Groupe 1 de 9 à 18 kg : les sièges 2ème âge avec harnais ou bouclier, dos ou face route. Les sièges dos route sont à privilégié

·  Groupe 2 de 15 à 25 kg : les rehausseurs avec dossier, mais également des sièges dos à la route.

·  Groupe 3 de 22 à 36 kg : les rehausseurs avec ou sans dossier. Les sièges avec dossier sont plus sûrs en cas d’accident.

Qui fournit les siège auto ?

L’assistante maternelle ou les parents peuvent fournir le ou les siège auto. C’est à voir entre vous. Si vous avez du matériel répondant aux normes, et qui convient aux parents, vous pouvez utiliser votre matériel. Si votre matériel n’est plus aux normes vous devrez vous équiper. Si les sièges auto que vous utilisez et aux normes mais ne convient pas à vos parents employeurs,  négocier avec eux le prêt ou l’achat en commun de matériel.

Les aides pour s’équiper :

La prime d’installation versée par la CAF.

Elle vous ait délivré sous condition de ressources une fois les 60 heures de formation effectuées et avoir travaillé au moins 2 mois. Cette prime est au minimum de 300 € et au maximum de 600 €.
Vous avez 1 an maximum après votre 1er agrément pour en faire la demande. Cette aide vous ait verser sous contrat, vous devez vous engagez à exercer pendant 3 à 5 ans sinon elle doit la rembourser. 

L’aide à l’installation de l’IRCEM.

Elle est à demander lors de l’obtention de l’agrément ou dans les 6 mois suivant le renouvellement ou lors d’une modification liée à des exigences de la PMI. Pour prétendre à cette aide, vous devez justifier 3 mois consécutifs d’activité. Elle est versée en fonction des revenus du foyer. Elle est versée pour un type d’équipement, il faut pour cela faire un dossier, et joindre une facture ou devis. La somme est versée sous forme de remboursent. Le remboursement s’effectue sous 1 mois environ.

Les rétroviseurs de surveillance :

Les rétroviseurs de surveillance sont parfaits pour garder un œil sur les enfants installé dos à la route. Il en existe de nombreux modèle, ludiques, avec éclairage, etc…

Les couches lavables

Les couches lavables reviennent à la mode et c’est tant mieux. Entre les couches qu’utilisaient nos grands-mères, et celles que j’ai utilisées pour mes enfants, il y a tout un monde. Facile d’utilisation, respectueuse de l’environnement, et de la peau de bébé. Et en plus elles sont belles!! Alors laisser moi vous les présenté.

Tout d’abord, coupons court aux idées reçues :

Les couches lavables fuient plus que les couches jetables :

He bien non, les couches lavables tout comme les couches jetables sont élastiquées, au niveau des cuisses et du dos de l’enfant. Si vous utilisez des couches adaptées à la taille de l’enfant, vous n’aurez pas plus de fuites qu’avec une couche jetable.

-Les couches lavables sont moins absorbantes que les couches jetables :

Là aussi c’est une idée reçue. Il existe plusieurs matières pour les inserts et les boosters. Si vous avez un enfant qui a tendance à beaucoup mouiller ces couches, choisissez une matière plus absorbante. Sachez qu’il existe des couches de jour qui se change toutes les 3 heures environ, et des couches de nuit, ou de sieste, qui elles peuvent être portées pas loin de 12 heures.

-Les couches lavables sont moins hygiéniques que les couches jetables :

Si vous respectez les conditions de lavage et d’utilisation, il n’y a aucun risque.

Les couches lavables sont plus contraignantes que les couches jetables :

Oui et non. Il est vrai que cela demande une autre organisation, notamment pour le lavage. Mais maintenant de nombreux modèles passent au sèche-linge.

-Les couches lavables sentent mauvais :

Non les couches lavables ne sentent pas plus que les couches jetables. Même lors du stockage des couches en attente de lavage.

Les couches lavables sont plus épaisses que les couches jetables :

Oui c’est sur, mais elles sont de plus en plus fines. Il est vrai qu’il est difficile de les portées sous certains vêtements, mais elles sont très confortables.

-Les couches lavables sont mauvaises pour la peau de bébé :

Les enfants qui portent des couches lavables depuis leur naissance, ne connaissent pas de problème d’érythème fessier, sauf parfois lors de poussée dentaire.

Les irritations se présentent chez des enfants qui font la transition des couches jetables, aux couches lavables, mais cela ne dure en général que quelques jours.

Les couches lavables sont chères :

A l’achat c’est un budget, il faut compter environ 500€ pour vous équiper. Mais elles sont très vite rentabilisées… Le budget couche jetable de la naissance à la propreté est d’environ 2000€.

Quel est l’équipement minimum pour un usage à plein temps :

Voir les couches Bambino Mio, miosolo kit premium de la naissance à la propreté, forêt tropicale sur Amazon

Il vous faudra environ une vingtaine de couches,et c’est un minimum. Je vous conseille de tester plusieurs modèles avant de vous offrir un lot complet de couches lavables afin de trouver celui ou ceux qui vous conviennent le mieux. Au final on a souvent une belle collection… oui on peut craquer sur une couche comme sur un vêtement… surtout avec les culottes de protections qui peuvent être super jolies.

Pour la journée :

Système Tout en 2 (TE2) :15 à 20 inserts absorbants + 6 culottes

Système Tout en un (TE1) :15 à 20 Tout En un (TE1)

Sytème Hybride : 15 à 20 inserts absorbant + 6 culottes

Pour la nuit :

4 couches classiques + 2 ou 3 sur-culottes imperméables.

Des boosters à ajouter aux couches pour augmenter l’absorption.

Les accessoires, indispensables :

Un sac à couche imperméable, pour les sorties ou le mode de garde. Il permet de stocker les couches sales.

Voir le sac Bambino Mio, Sac Étanche, Nid D’abeilles sur Amazon

Un bac (ou seau) pour stocker les couches sales à la maison. Préférez-le avec un couvercle pour éviter les odeurs.

Un rouleau de papier de protection épais pour les bébés allaités, épais ou fin pour les bébés diversifiés. Il permet de nettoyer les couches en cas de selles : posé dans la couche, il se jette dans les toilettes une fois souillé.

Comment se présente une couche lavable ?

Il y a plusieurs sortes de couches lavables. Les couches tout-en-un ou TE1, les couches en deux parties ou TE2 et même des couches hybrides ou TE3.

Les tout-en-un, ou TE1:

Voir la couche Bambino Mio, miosolo couche tout-en-un sur Amazon

Les couches lavables tout-en-unse présentent comme une couche jetable. Elles sont à la fois absorbantes et imperméables, elles ne nécessitent pas de culotte séparée. Elle s’utilise avec un insert absorbant, qui se fixe dans la couche à l’aide de boutons pressions, ou qui se glisse a entre la culotte imperméable, et le tissu effet au sec. Lorsque la couche est sale, soit vous changez et lavez la couche et l’insert (si celui-ci est dans la couche), soit vous retirez l’insert absorbant, fixez par bouton pression et réutilisez la couche avec un insert propre.

Elles s’utilisent plus spécialement en journée, mais peuvent également convenir pour la nuit. Il suffit alors dajouter un ou deux boosters à votre couche lavable, pour augmenter sa capacité d’absorption.

Les TE1 existent en taille unique de la naissance à 3 ans : elles sont réglables grâce à leurs rangées de boutons pression, vous pouvez ajuster la taille de la couche en largeur et en hauteur. Elles sont très économiques.

Les TE1 taille 1 : En moyenne elles conviennent aux bébés de 3 à 9 kg.

Les TE1 taille 2 : En moyenne elles conviennent aux bébés de 8 à 15 kg.

Les avantages de la TE1 :

– mise en place d’un seul geste

– couches très fines, et esthétiques

– séchage rapide

– on change toute la couche, ou seulement l’insert pour plus d’économie

Les tout-en-deux, ou TE2 :

Voir Bambino Mio, miosoft culotte de protection sur Amazon

Voir Blümchen Doudou Couche de couches en coton bio avec bouton pression sur Amazon

Les couches lavables TE2, se composent d’une culotte imperméable et d’une couche absorbante, à laquelle on ajoute un insert qui se pressionne à l’intérieur. Quand la couche est sale, il suffit de changer la couche mouillée ainsi que l’insert. Un système à la fois économique et pratique, car, seule la partie absorbante part au lavage, la culotte lavable pouvant être réutilisée 2 ou 3 fois avant d’être lavée.

Les couches lavables tout-en-deux sont conçues pour tenir jusqu’à 12 heures

Pour la nuit, on ajoute un booster qui augmente la capacité d’absorption de la couche.

Les TE2 existent en taille unique de la naissance à 3 ans : elles sont réglables grâce à leurs rangées de boutons pression, vous pouvez ajuster la taille de la couche en largeur et en hauteur. Elles sont très économiques.

Les TE2 taille 1 : En moyenne elles conviennent aux bébés de 3 à 9 kg.

Les TE2 taille 2 : En moyenne elles conviennent aux bébés de 8 à 15 kg.

Les avantages de la TE2:

– très absorbantes

– double barrière anti-fuites

– recommandées pour la nuit, les bébés allaités, les enfants qui mouillent beaucoup leurs couches

-économique

Les couches hybrides lavables/jetables, ou TE3:

Voir la couche P’tits Dessous Petit Pea Couche Hybride sur Amazon

Les couches hybrides sont composées d’une culotte toute douce en microfibre dans laquelle est cousue une poche étanche, qui maintient un absorbant lavable ou jetable selon vos préférences et les circonstances. Elles sont ultras fines.

Il existe de TE3 à enfilé, il suffi de glissez l’absorbant (fin ou épais, au choix) sous le filet à l’intérieur de la nacelle, et posez un voile par-dessus le filet afin de pouvoir récupérer plus facilement les selles si besoin, et ainsi ne pas tacher le filet qui maintient en place l’absorbant. Pratique pour en enfant qui acquière la propreté.

Les TE3 existent en plusieurs tailles :

En générales

-S= pour les bébés entre 4 et 8 kg

-M= pour les bébés entre 6 et 12 kg

-L= pour les bébés entre 9 et 17 kg

-XL= pour les bébés entre 14 et 21 kg

Les avantages de la TE3 :

– nomades et polyvalentes

– couches très fines et confortables

– économiques, on réutilise plusieurs fois la même culotte en changeant l’insert

-la possibilité d’utiliser des inserts jetables, fait en matière biologique

Les inserts :

Les inserts sont le coeur absorbant de la couche. Ils existent dans plusieurs matières, bambou, microfibre, coton, en fonction des besoins d’absorption. A pression ou à enfiler selon les modèles de couche.

Les boosters :

Les boosters se posent dans la couche par-dessus l’insert. Ils permettent d’augmenter l’absorption. Composer de matières différentes, en bambou, en microfibre, ou encore en coton, certains ont même un effet au sec.

Les voiles de protection :

Les voiles de protection sont à placer sous les fesses de bébé afin de protéger les couches lavables des selles. Souvent composés de cellulose, ils sont biodégradables.

Certains voiles de protections sont idéaux pour protéger les fesses sensibles de vos bébés et pour guérir les rougeurs qui peuvent survenir en cas de selles ou d’urines irritantes. Ils sont en bourrette de soie.

Voir les voiles de protection Bambino Mio, mioliners ultra-doux sur Amazon

L’entretien des couches lavables :

-stocker les couches sales dans un contenant aéré, ne les faites surtout pas tremper.

-Faites une lessive de couche tous les 2 ou 3 jours.

-Laver les couches à 40° avec une lessive classique et à 60° avec une lessive écologique.

-Régler votre essorage sur 1000 tours/min maximum.

-Choisissez un programme rinçage ou prélavage puis cycle long.

-Tous les 2 mois où en cas de fuite ou de réaction allergique effectuez un décrassage : laver vos couches à 60° sans lessive et avec un cycle long.

-Préférez un séchage a l’air libre plus respectueux de l’environnement. Mais certaines couches passent au sèche-linge et parfois c’est bien pratique… !

Quelques lessives qui sont parfaites pour les couches lavables :

Bambinex, Potion, Mir black, Eco + en poudre, Ecodoo, lessive écologique U et Auchan.

Les lessives à bannir :

Noix de lavage, Savon de Marseille, L’arbre vert liquide, Le chat liquide.

En cas de maladie de l’enfant, utiliser un désinfectant pour le linge.

Et si vous avez encore des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un message

Les couches jetables

Les couches font partie intégrante de la vie de bébé, il les portes 24h/24. Et en consommera donc beaucoup. De sa naissance à l’acquisition de la propreté, un enfant sera changé plus de 4000 fois. Même si ce chiffre est donné à titre indicatif et varie d’un enfant à l’autre, il donne un ordre de grandeur. 

C’est donc un pole important, et qui donne à réfléchir. Même si les couches sont fournies par les parents, vous pouvez être amenées à les conseiller. Entre les couches jetables « classiques », les couches « écologiques », ou les couches lavables (vous me connaissez ce sont les couches que j’utilisais, et je vous en parlerai bientôt !!). Mais également entre le respect de la santé, de l’écologie, et le budget, ont fait le point.

Les couches jetables :

La composition des couches et leurs process de fabrication sont obscures. Les fabricants ne communiquent que partiellement sur ce sujet. Elles sont pourtant les couches les plus utilisées. Préférez les plus écologiques et dont la composition est la plus naturelle possible.  La peau des bébés est immature et perméables, il est donc important de savoir quelles sont les substances entre en contact avec elle.

Voici quelques composant, potentiellement nocifs:

Dioxine : est un composant qui résulte du blanchiment au Chlore des couches. Il est cancérigène et perturbateur endocrinien. Joue un rôle dans les causes d’infertilité. Il est également présent dans les tampons, serviettes hygiéniques féminines.

Tributylétain ou TBT : est un pesticide , et un polluant marin car utilisé pour peindre les coques de bateau. C’est un perturbateur endocrinien et il endommage le système immunitaire.

Benzol : ou benzine, est en fait du gondron. Aux effets cancérigènes.

Polyacrylate de sodium ou SAP. Gel superabsorbant. Est un polymère super absorbant qui à la capacité d’absorber 200 à 300 fois son poids. C’est lui qui est responsable de cet « effet bébé au sec »

De surcroit elles sont extrêmement polluantes et ont un fort impact environnemental.

Quelques chiffres parlant:

Quantité de déchets : Une tonne de couches jetables par enfant.

Dégradation : Une couche jetable met entre 200 à 500 ans pour se dégrader.

Matière première : 650kg de matières premières (issues du pétrole) par enfant.

Eau : 120m3 d’eau pour la fabrication de couches jetables par enfant

Déforestation et pollution chimique : Pour fabriquer des couches jetables, des millions d’arbres sont abattus chaque année (cellulose), et les déchets rejetés sont remplis de produits chimiques.

Les couches « classiques » :

Leur composition est souvent opaque. Les fabricants ne communiquent pas tous la composition exacte de leurs produits. Entre les matières utilisées pour fabriquer les voiles de protection, celles utilisées pour le cœur absorbant de la couche, et autres, mieux vaut bien se renseigner. Il existe de nombreuses études comparatives, notamment réalisées par que choisir. Elles sont très intéressantes et peuvent vous aider à y voir plus clair. 

Biodégradabilité des couches écologiques. Les couches jetables ne sont pas bio dégradables, elles sont extrêmement polluantes

Cellulose et blanchiment. Les couches jetables contiennent de la cellulose afin d’absorber les matières liquides et solides. Certaines marques utilisent de la cellulose certifiée SFI c’est-à-dire provenant de foret éco-gérée. La cellulose est majoritairement blanchie au chlore.

Utilisation du SAP. . Le SAP est un gel absorbant présent dans toutes les couches jetables. Certains modèles en contiennent néanmoins moins que d’autres. Le SAP est un des gros problèmes des couches jetable, il est extrêmement controversé, car nocif.

Recours au plastique. Les couches contiennent des polymères comme du polypropylène ou du polyéthylène.

Absence de lotion. La lotion est utilisée pour limiter l’irritation du au port des couches. Bien que certaines lotions contiennent des ingrédients naturels, elles comportent de la vaseline, qui est composée entre autres de pétrole.

Emballages. Les paquets sont constitués de plastique.

Parfum. A ma connaissance, les couches jetables n’utilisent pas de parfum. Contrairement aux lingettes.

Autres produits chimiques. La liste est longue est varie d’un fabricant à l’autre…

Budget. Il vous faudra compter entre 100€ et 50€ par mois selon les marques, et en fonction des besoins de l’enfant.

Voici quelque prix de couches à l’unité:

PampersSimply Dry0,26 €
IntermarchéPommette0,25 €
LeclercMots d’enfants0,22 €
ChiccoDry Fit0,36 €
LIDLLupilu0,14 €

Cliquer ici pour voir un comparatif de prix très complet

Les couches « écologiques » :

Bien qu’elles soient elles aussi jetables, elles sont bien moins polluantes, et plus respectueuses de la peau des enfants. 

Biodégradabilité des couches écologiques. Une couche jetable même écologique, reste polluante, et non biodégradable…

Cellulose et blanchiment. Les couches contiennent de la cellulose. Elle permet l’absorption des matières liquides et solides. Les couches écologiques utilisent dans la grande majorité de la cellulose issue de forêts gérées de façon responsable. La cellulose n’est pas blanchie au chlore, mais à l’oxygène.

Utilisation du SAP pour le cœur absorbant. Le SAP est un gel absorbant présent dans toutes les couches jetables. Certains modèles en contiennent néanmoins moins que d’autres. Le SAP est un des gros problèmes des couches jetable, il est extrêmement controversé, car nocif.

Recours au plastique. Les couches contiennent des polymères comme du polypropylène ou du polyéthylène.

Absence de lotion. Les couches écologiques ne contiennent pour la plupart pas de lotion. 

Parfum. Les couches jetables écologique n’utilisent pas de parfum.

Emballages. Certaines marques ont des paquets biodégradables.

Autres produits chimiques. Si les marques bio utilisent des matières premières renouvelables, il peut néanmoins exister des traces de produits chimiques.

Budget. Les budget est plus élevé en général avec des couches écologique, mais pas toujours…

BamboNature0,33 €
Naty by NatureBabycare0,40 €
Bébé CashMoltex0,40 €

Louer les jouets avec: Petite Marelle!

Jouer est fondamentale pour les enfants, c’est pourquoi nous avons à cœur de mettre à leur disposition des jouets favorisant leurs développement.

Petite Marelle vous propose un service de location de jouets issu de la pédagogie active. Comment lié l’utile à l’agréable: des jouets en lien avec une pédagogie active, et un concept écot-responsable, forcement Petite Marelle à tout pour me plaire.

Laissez moi vous présenter: Petite Marelle


Tout d’abord quelques chiffres sur les jouets de nos enfants :


·      40 000 000, c’est le nombre de jouets jetés chaque année en France.
·      8 mois c’est la durée moyenne d’utilisation d’un jouet. Et oui, on a tous eu des jouets coup de cœur…mais on a tous eu des jouets que l’on a peu ou pas du tout touché. Il faut dire que l’emballage était beaucoup plus sympa!

C’est dans ce contexte que s’est créé Petite Marelle, un site de location de jouets pensé pour les parents et aussi pour les professionnels de la petite enfance.

C’est un abonnement mensuel « clés en main » qui comprend : 

-> Les jouets bien évidemment

-> L’envoi A/R

-> Le nettoyage et la vérification des jouets à l’expédition et à la réception

-> Ainsi que la garantie casse, donc par exemple si un jouet un cassé pendant votre abonnement, vous n’avez aucun surcoût


Quant aux jouets, ils sont sans pile ni plastique. Les jouets sont donc en bois, en caoutchouc naturel ou en carton.

Ils sont issus des pédagogies actives comme par exemple la plus connue : la méthode Montessori.


Le fonctionnement est très simple et tout se fait depuis le site internet :

 -> Vous choisissez 1 ou plusieurs coffrets de 12 jouets

-> Vous le recevez à domicile ou en point relais

-> Vous en profitez pendant la durée de votre abonnement (donc 3 mois ou 6 mois selon votre besoin)

-> Vous nous le renvoyez pour en recevoir 1 nouveau


C’est donc un service qui permet : 

-> D’offrir du renouvellement régulièrement aux enfants avec des jouets de qualité

-> De réduire l’encombrement et l’entassement des jouets chez les pros de la petite enfance

-> De donner plusieurs vies aux jouets grâce au principe même de la location

-> De bénéficier d’un abonnement sans risque et moins couteux que l’achat

 -> Et de centraliser la gestion des jouets auprès d’un seul interlocuteur » 


Plus d’infos sur https://petitemarelle.fr

Quelque photos des jouets en situation:

La joie du déballage et de la découverte

Comment choisir sa chaise haute ?

bébé sur une chaise

Parfaites pour rendre confortablement un repas lorsque l’enfant sais s’assoir seul et tient bien assis.

La chaise haute fait partie des indispensables.

Comment bien la choisir ? Quels sont les critères à prendre en compte ? On fait le point, et je vous proposerais ma sélection.

Quand peut-on utiliser une chaise haute ?

He bien tout dépend de votre chaise haute…

Certaines sont utilisables dés la naissance, elles sont évolutives, et multiposition. Vous pouvez les utiliser comme un transat.

Pour les chaises hautes traditionnelles, il faudra que l’enfant tienne bien assis, sans avoir besoin d’appui, soit vers 6 ou 8 mois.

Les principaux critères à prendre en compte :

Le poids et l’encombrement :

En fonction de votre espace intérieur, mais également du nombre de chaise dont vous allez avoir besoin, vous n’allez pas choisir le même modèle. Certaines chaises hautes peuvent être imposantes…

À contrario, certains modèles sont pliants et prennent moins de place.

La chaise haute Monsieur bébé est une chaise haute très pratique, pliage compact 35 cm d’épaisseur. Réglable en hauteur, 3 positions. Inclinable sur 3 positions. Une tablette réglable et détachable. Mais également des roulettes, qui sont très pratique vu ses 18kg…. C’est un excellent rapport qualité/prix.

Voir la chaise haute pliante Monsieur Bébé sur Amazon

chaise haute combelle

Combelle est une marque emblématique. Ici c’est une version simple et pliante. Pliage extra compacte, et un poids de 4,5 kg. Cette chaise haute est peu encombrante. Un harnais 5 points, un plateau en plastique détachable et lavable. Cette chaise de fabrication Française et également responsable, Certification PEFC pour une gestion durable de la forêt.

Voir la chaise haute Combelle Chaise Extra-Pliante sur Amazon

Choisissez la en fonction de vos besoins et de votre espace, regarder bien la surface prise au sol car certaines chaises ont des pieds évasés est prennent plus de place qu’il n’y parait.

Le poids est aussi un critère décisif. Si vous êtes amené à déplacer et transporter votre chaise haute, choisissez une chaise légère, ou équipée de roulette. Le poids d’une chaise haute varie de 4kg à 20kg… Pensez à ménager votre corps.

La matière :

Ici c’est avant tout une histoire de gout. Il existe des chaises hautes en plastique, d’autres en bois, mais aussi en métal. Principalement, il faut qu’elle puisse se nettoyer facilement. Ensuite pour ma part, par souci écologique, je privilégie les chaises hautes en bois venant d’exploitation éco gérée, ou durable.

chaise haute design

La Chaise haute i kid évolutive style à un joli design moderne et ergonomique. Elle dispose de 2 hauteurs, de chaise haute elle devient petit fauteuil. Sa tablette amovible et réglable 2 profondeurs, et lavable au lave vaisselle. Une assise confortable, doux au contact et facile d’entretien. Elle dispose d’un harnais 5 points.

Voir la chaise haute Ateliers T4 Ikid Chaise Haute Evolutive sur Amazon

Les options :

La plupart des modèles ont des tablettes amovibles qui permettent ensuite à l’enfant de prendre ses repas à table.

-Les chaises dites « évolutives », elles peuvent être utilisées dés la naissance pour certain modèle. L’assise a de multiples positions, allongées, semi-assises, etc. Certaines ont des transats intégrées, ou qui se fixent dessus. Certaines se « transforment », de chaise haute en rehausseur de chaise. D’autres proposent un réglage de l’assise et du repose-pied. Les chaises évolutives sont vraiment modulables selon les modèles.

La chaise haute Alpha Plus de Hauck,est un 4 en 1. Le transat 2en1, aussi utilisable en tant que balancelle bébé, un coussin de siège rembourré et un harnais de sécurité à 5 points. L’assise et le repose-pied sont réglables en hauteur et profondeur de façon ergonomique, s’adaptant ainsi à la croissance de votre enfant. Un beau produit à un prix abordable. Elle est en plus fabriquée en bois issue d’exploration durable.

Voir la chaise haute Hauck Alpha Plus Newborn Set sur Amazon

-Les chaises hautes à roulettes, elles sont très pratiques si vous êtes amené à déplacer fréquemment la chaise haute.

La chaise prima pappa Follow s’utilise dès la naissance jusqu’a trois ans . Utiliser comme transat pour ensuite devenir une chaise haute. Elle set doté d’un double plateau multi-position. D’un repose-pieds réglables. Et de roulettes. Un poids raisonnable de 7kg6.

Voir Peg Perego Chaise-haute pour bébé Follow Me sur Amazon

-Les chaises hautes pliables. Elles peuvent être très utiles, il faut néanmoins penser à l’encombrement une fois plié. Certaines sont beaucoup plus encombrantes que d’autres.

-Le plateau lavable au lave-vaisselle. Pour un nettoyage simplifier certaines chaises hautes ont des plateaux spécialement adaptés au passage en lave-vaisselle.

-L’assise déhoussable. Cette option est vraiment hyper pratique, elle vous permet un entretien simplifié, et une hygiène parfaite.

La sécurité :

-Une chaise haute mal utilisé peut très vite se révéler dangereuse, pour information, 16 % des accidents chez les enfants de moins de 5 ans.

-En France, les chaises hautes doivent répondre à la norme NF S 54-007.

-Elles doivent également disposer d’un dispositif d’attache 3 ou 5 points. Les assistantes maternelles doivent choisir un modèle disposant de 5 points d’attache.

-Le dossier doit avoir une hauteur minimum de 35 cm.

-Elle doit être très stable.

-Elle doit être utilisée exclusivement sous la surveillance d’un adulte.

Le confort :

Là aussi, c’est un point important. Même si l’enfant ne passe pas un long moment dans sa chaise haute, c’est important qu’elle soit confortable. Quoi de plus désagréable que de profiter d’un bon repas, mais d’être mal installer ?

Alors pour que le repas soit un moment agréable et confortable, éviter les chaises trop dures. Assise molletonnée, coussin moelleux. Sachez qu’il est tout à fait possible d’installer un coussin de chaise sur chaise haute avec une assise en bois.

assise universelle pour chaise haute

Le coussin de chaise avec sangles contient une plaque de mousse recouverte de pvc. Un harnais 3 points est intégré au coussin. Facile d’entretien : lavage à la main avec de l’eau savonneuse. Il est fabriqué en France.

Voir L’assise pour chaise haute Looping Coussin de Chaise en PVC avec Sangles Kiwi sur Amazon

La qualité :

Votre chaise haute va être beaucoup utilisée, et mise à rude épreuve. Alors, autant choisir un modèle robuste, qui durera. Cela vous évitera d’en changer fréquemment, ou de devoir en changer certains éléments.

Choisissez des modèles avec de bons avis et de nombreux retours.

Le prix :

Les prix varient de 15€ à plus de 400€. Autant dire qu’il y en a pour toute les bourses.

Un produit simple, leger 4.5 Kg. Un prix super doux, moins de 30€.

Harnais de sécurité : 5 points .Réglable en hauteur : 2 positions . Ajustement de la tablette : 2 positions. Tablette détachable. Repose pieds 2 positions.

Voir la chaise haute Monsieur Bébé ® réglable hauteur et tablette sur Amazon

Si vous devez vous équiper de plusieurs chaises hautes, cela peut être un gros budget.

Les chaises hautes simples sont plus abordables, que les chaises « toutes options », tout dépend de son l’utilisation et de vos besoins.

L’école et les périscolaires

enfant école

Les petits que nous accueillons ne restent pas petits bien longtemps…

Le temps de la scolarisation arrivent, et avec lui se profilent beaucoup de changements. La rentrée à l’école, c’est un grand pas en avant, certains enfants que vous avez accueillis deviendront des périscolaires, d’autres vous quitteront.

Et l’abaissement de l’obligation de scolarisation de 6 ans à 3 ans va également apporter son lot de changement.

Entre la gestion des émotions, l’accompagnement vers la scolarité, les contrats, on fait le point.

Les points techniques :

L’obligation de scolarisation :

Le grand changement pour les tout petits cette année, c’est l’obligation de scolarisation. Bien que la plupart des enfants de 3 ans soient déjà scolarisés, obligation de scolarisation, veut également dire assiduité de fréquentation. L’école maternelle ne sera donc plus « aussi libre », un enfant scolarisé fréquente l’école en journée complète. Fini donc la possibilité de scolariser un tout petit uniquement le matin, ou de prendre des semaines de vacances hors vacances scolaires. L’école maternelle affirme son rôle pédagogique, et éducatif. L’enfant se doit d’être présent.

Les contrats:

Toutes modifications importantes et durables de l’accueil donnent lieu à une modification du contrat par un avenant. Il fixe les nouvelles conditions de garde de l’enfant. Il faut alors penser et examiner tous les changements, jours, horaires, salaire, etc. Vos horaires risquent d’être grandement diminués, vous pouvez proposer une augmentation de votre taux de rémunération. Dans tous les cas il est important de préparer ensemble les modifications. Prenez le temps, vous avez un délai de réflexion vous avez le droit d’accepter ou de refuser un avenant.

Si vous acceptez les termes de l’avenant, celui-ci prendra alors effet à la date convenue. Un avenant entraine une régularisation de salaire, il ne faudra pas oublier de la calculer.

Si vous refusez l’avenant, vous serez licencié. Un licenciement est régi pas des obligations. Il doit vous être notifié par courrier avec accusé de réception. Si vous avez moins d’un an d’ancienneté, le délai de préavis est de 15 jours, si vous avez plus d’un an d’ancienneté, le préavis est alors d’un mois. Vous pouvez être dispenser d’effectuer tout ou partie du préavis, vous serez rémunéré de la même manière congés payés inclus.

L’accompagnement dans le changement de mode de garde :

La rentrée à l’école est un bouleversement pour l’enfant, pour ses parents, mais également pour l’assistante maternelle.

Que vous continuiez à accueillir l’enfant, ou que celui-ci vous quitte, cela va être un changement, il faut alors préparer l’enfant en collaboration avec ses parents. Prenez du temps pour parler tous ensemble. Il est important que tout le monde puisse s’exprimer et être écouté.

Si vous accueillez l’enfant sur les temps périscolaires, pas trop de changements en vue, l’enfant connait votre organisation. Si vous aviez déjà des enfants accueillis en périscolaires lorsqu’il était accueilli cela sera d’autant plus facile, et allant de soi. Il aura vu les enfants scolarisés évoluer entre votre domicile, et l’école. Ils pourront alors « prendre sous leurs ails », ce dernier, en lui expliquant comment les choses se passent pour eux, en le rassurant, etc. Cela rassurera l’enfant qui effectuera prochainement sa rentrée, tout en valorisant les plus grands. Ce type d’encadrement est un gros plus pour les enfants que vous accueilliez, une figure connue dans l’école est rassurante et sécurisante.

Si l’enfant vous quitte, il faudra prévoir une période de séparation, elle se prépare en douceur, par étapes, tout comme vous l’avez fait pour l’adaptation. Cette période est importante pour tout le monde enfant, parents, et vous-même, il faut que la séparation se fasse toute en douceur. Il est bien sûr évident que cette étape sera différente, en fonction des enfants, et de la durée de votre accueil. Soyez attentif et particulièrement vigilant, entrer à l’école et quitter son mode de garde peut être anxiogène et perturbant. N’oubliez pas que le principal intéresser est un enfant qui apprend et découvre les émotions et à du mal à les gérer. Sa communication verbale n’est peut-être pas non plus bien acquise, offrez-lui des moyens d’expression.

Les périscolaires au quotidien :

L’accueil en périscolaire est différent d’un accueil journalier. Selon les cas, vous serez amené à faire plus ou moins de déplacement, à faire de l’aide au devoir, etc.

Dans tous les cas, votre rôle est d’accueillir l’enfant, et de l’accompagner. Vous l’aiderez dans ces apprentissages de la vie quotidienne, dans les fonctionnements des liens sociaux, la gestion de ses émotions, et bien d’autres…

Même si êtes amener à accompagner quotidiennement l’enfant a l’école, vous n’êtes en aucun cas l’interlocuteur principal entre les parents et les enseignants. Vous pouvez relayer des informations simples concernant la vie scolaire, mais en aucun cas servir de relais entre les parents et les enseignants. Il est important que chacun reste à sa place.

Bien qu’il soit préférable de laisser la tache des devoirs aux parents, en fonction des horaires, cela peut être compliqué, et il vous faudra alors accompagner l’enfant pour effectuer ses devoirs. Si c’est le cas, impliquer les parents dès que cela est possible, notamment pour réviser les leçons et effectuer les devoirs pendant le week-end.

En conclusion :

-Une période de grand changement demande de l’écoute, du temps, et beaucoup de bienveillance

-Les enfants apprennent à vivre et à gérer leurs émotions, en entrant à l’école, tout cela risque d’être exacerbé

-Chacun sa place, vous êtes assistante maternelle, ne vous substituer pas aux parents

-Soyer calme et patient

– Et comme pour chaque changement miser sur la communication et la transparence

Déménager lorsque l’on est assistante maternelle

voiture a pédale et cartons

Effectuer un déménagement lorsque l’on est assistante maternelle peut être compliqué, et avoir des répercussions financières non négligeables…

Pour comprendre en quoi un déménagement peut être compliqué, il faut comprendre que l’agrément d’assistante maternelle est attribué pour un logement défini. Lorsque l’on déménage, il faut donc faire agréer son futur logement. Si vous déménagez dans une même ville ou si vous changez de région, ce n’est pas non plus la même chose…

Un déménagement engendre beaucoup de démarches, eau, électricité, changement d’adresse, il en va de même pour votre agrément. Il y a beaucoup de choses à penser.

Mais, un déménagement, c’est aussi beaucoup de changement, et d’émotion. Un déménagement n’est pas anodin, pour votre famille, mais également pour les enfants que vous accueillez.

Au-delà des formalités administratives, il ne faut pas négliger l’humain.

Il est primordial d’en parler avec les enfants que vous accueillez. Que vous continuiez de les accueillir dans votre nouveau logement, ou que vous cessiez l’accueil, un déménagement cela se prépare aussi psychologiquement.

Ne négligez pas le dialogue avec les enfants, expliquez leur comment cela va se dérouler, si vous avez des photos du nouveau logement montrez leur, etc… Prenez du temps pour les préparer.

Les démarches à effectuer lorsque l’on souhaite déménager

Prévenir vos parents employeurs

Cela coule de source, mais penser à prévenir le plus rapidement vos parents employeurs de votre déménagement. Si vous déménager à quelques rues de votre ancien domicile, cela ne pose peut-être pas de problème, mais si vous changer de ville, de région, ou autre, cela peut ne plus convenir.

Suivant le cas de figure, vous pouvez être amené à démissionner, ou à être licencié.

En effet, lorsque vous avez signé votre contrat, vous vous engagiez à exercer à une adresse définie.

Les parents ne sont pas dans l’obligation de vous suivre, ils ne sont pas non plus tenus de vous licencier, étant donné que le motif de rupture émane de votre fait, il est possible que vous soyez amené à démissionner.

En cas de démission, vos n’avez pas droit aux indemnités de licenciements, et, suivant les cas, pas de droit au chômage. Cela dépend bien évidemment du motif du déménagement.

Prévenir le président du conseil général

En tout premier lieu, il vous faut prévenir le président du conseil général, c’est en effet lui qui gère et attribue les agréments.

Cette disposition est prévue dans la convention collective Article R.421‐41

« En cas de changement de résidence à l’intérieur du département, l’assistant maternel ou l’assistant familial communique, par lettre recommandée avec demande d’avis de réception ,sa nouvelle adresse au président du conseil général quinze jours au moins avant son emménagement. Lorsque l’assistant maternel ou l’assistant familial change de département de résidence, il communique, dans les mêmes formes et délais, son adresse au président du conseil général du département de sa nouvelle résidence en joignant une copie de la décision mentionnée aux articles D.421‐12 ou D.421‐13 ou de l’attestation mentionnée à l’article D.421‐15. Le président du conseil général du département d’origine transmet le dossier de l’intéressé au président du conseil général du nouveau département de résidence dès que celui‐ci en fait la demande. »

En cas de changement de région, les démarches prennent plus de temps.

Votre courrier doit comporter en plus de vos noms et prénoms, l’adresse du logement que vous quittez, ainsi que la date de départ du logement. L’adresse du futur logement, ainsi que la date d’emménagement.

Vous recevrez un courrier indiquant la prise en compte de votre déménagement.

Prévenir votre PMI

Prévenez votre PMI de votre déménagement, que vous dépendiez ou non de la même PMI, il est important de tenir votre PMI informer. Si vous dépendez encore de la même PMI, cela vous permettra de prendre au plus vite un rendez-vous, pour faire agréer votre nouveau logement. Si vous changer de PMI, cela permettra de tenir au courant votre puéricultrice, de votre départ, et de surcroit de mettre a jour leurs fichiers. Vous pouvez pour ce faire envoyer un courrier ou un mail. Le président du conseil général informera votre PMI de votre départ dès qu’il en sera informé.

Lorsque vous changez de PMI, prévenez également la PMI dont vous dépendrez de votre arrivée. Cela vous permettra de rencontrer votre future puéricultrice, et de prendre au plus vite un rendez-vous pour faire agréer votre logement. Et ainsi de reprendre au plus vite votre activité.

Prévenir le Relai d’Assistante maternelle

Pensez à prévenir le RAM dont vous dépendez, et ce que vous le fréquentiez ou non. Le RAM dispose de la liste des assistantes maternelles de son secteur, que vous ayez des places de disponibles ou non, cela permettra au RAM de tenir ses listes à jour.

En conclusion :

-Commencez votre déménagement en parlant, avec votre famille, les enfants que vous accueillez ainsi que leurs parents. En période de changement, favorisez le dialogue, et prenez du temps.

-Prévenez le président du conseil général par lettre recommandée avec accusé de réception au moins 15 jours avant votre déménagement.

-Prévenez la PMI de votre lieu de résidence, et votre future PMI.

-Prévenez votre Relai d’Assistante maternelle.

-Ne faites aucun accueil tant que votre nouveau logement n’a pas été agréé.

-Courage pour les cartons, les meubles à bouger, et l’organisation.

Le liniment oléo-calcaire

Le liniment est un produit bien connu par les parents. C’est d’abord le soin des bébés, mais c’est également un soin pour les grands.

Je vous propose de voir les différents usages du liniment, et bien évidemment la recette hyper simple de ce must have.

Vous ne pouvez utiliser un liniment maison pour les enfants que vous accueillez. Pour votre accueil le liniment doit provenir du commerce afin d’éviter tous problèmes. Mais pour vous et vos enfants c’est tous a fait possible.

À quoi sert le liniment ?

Le liniment est un soin, il nettoie et purifie la peau. Ce soin est utilisé plus spécifiquement pour les bébés bien pratique pour le change, car le mélange oléo-calcaire élimine l’acidité de l’urine.

Il est de plus en plus utilisé en milieu hospitalier dans le soin sur des brulures légères de types premier et second degrés, jusqu’aux cloques pas plus. Du coup parfait pour les coups de soleil.

Il peut aussi remplacer votre lait démaquillant.

Vous pouvez aussi vous en servir comme nettoyant pour le cuir.

Magique ce liniment.

Un mélange oléo-calcaire qu’est-ce que c’est ?

C’est un mélange constitué à parts égales d’huile végétale et de calcium ou hydroxyde de calcium. Ici d’huile d’olive et d’eau de chaux. Ce mélange est composé de deux phases, c’est pourquoi il peut se séparer au repos. Il est donc important de le secouer avant usage, pour mélanger les deux phases, et éviter ainsi les brulures. L’eau de chaux à un pH de 12,5 et peu donc causé des brulures de la peau, mais aussi des yeux.

Si vous souhaitez faire votre liniment pour votre usage personnel, je vous invite à venir sur mon autre blog, et ainsi à découvrir une autre de mes passion!!!

Rendre l’alimentation plus amusante pour mieux se nourrir

Rendre l’alimentation plus amusante pour mieux se nourrir

Certains enfants ne sont pas attirés par la nourriture. Il est alors plus difficile de les faire manger. Pourtant, avoir une alimentation variée, et équilibrée est fondamental pour avoir un développement harmonieux, il faut alors que l’alimentation devienne une source de plaisir et de découvertes. Pour cela, vous pouvez rendre le temps du repas plus agréable, en faire un moment de partage convivial, avec de jolis plats. Pour que se nourrir soit un plaisir !

L’hydratation :

eau et fruits

Il n’est pas toujours évident de donner à boire aux enfants. Avec les fortes chaleurs, les besoins en eau de l’organisme sont plus importants, gare à la déshydratation !! Chez les tout petits, une déshydratation peut être rapide. Il est donc primordial de donner régulièrement de l’eau aux bébés, qu’il soit nourri au sein ou au biberon.

Pour les bébés nourris au biberon la plupart du temps c’est assez évident, une fois passée la surprise de découvrir de l’eau plutôt que du lait, ils ont l’habitude du biberon. Pour un bébé au sein c’est bien souvent une autre histoire… Il ne connait pas le biberon, il vous faudra alors essayer plusieurs modèles de biberon et de tétines, afin de trouver le bon, il se peut malgré tout qu’il refuse catégoriquement. La cuillère est alors votre meilleure alliée, bébé lapera volontiers l’eau qu’elle contient, c’est fastidieux, mais efficace. Si l’enfant n’est pas un nourrisson la tasse à bec peut être utiliser, la aussi il vous faudra peut être essayer plusieurs modèles avant de trouver celui qui conviendra. Pour les plus grands, boire à la paille peut être très amusant et favorise ainsi l’hydratation.

moule à glace

Les produits sympas et réutilisables

Ces moules à glace sont très pratiques, facilement empilables pour un gain de place, et facile à nettoyer. Ils sont livrés avec un livre de recettes. De quoi préparer en un tour de main des glaces maison au format individuel.

Voir les moules à glace empilable Lékué sur Amazon

paille en acier

Les pailles sont de très gros polluant, ces pailles en acier inoxydable avec des embouts en silicone sont lavables et réutilisables. Les embouts en silicone les rendent très agréables à utiliser. En plus les enfants peuvent choisir la couleur de leur embout.

Voir les pailles OTISA en acier inoxydable sur Amazon

Rendre l’eau plus attrayante :

L’eau est la boisson principale de l’enfant après le lait, les jus de fruits et autres sont donnés de manière exceptionnelle. Pour inciter les enfants à boire de l’eau, vous pouvez la rendre plus attrayante. Pour cela, agrémentez-la, avec des fruits frais de saison, des plantes comme de la menthe, de la verveine, mais aussi avec des fleurs. Elle sera ainsi aromatisée de manière naturelle, et aura un visuel beaucoup plus attrayant. Pensez alors à utiliser des contenants transparents, biberons, tasse à becs, verre, etc pour que l’enfant puisse voir ce qui aromatise sa boisson.

Du classique menthe citron, au plus exotique comme rose framboise, amusez-vous, et surprenez les yeux et les papilles (je vous donne des idées de recettes à la fin de l’article).

L’alimentation

bento

L’alimentation commence par la vue, Plus un plat est attractif visuellement plus il donne faim. Composer des assiettes avec des visuels rigolos, des aliments à picorer avec les doigts, et à tremper dans des sauces. Misez sur le côté ludique, si vous avez des petits avec des appétits d’oiseaux cette technique faite des miracles !! Si vous connaissez les bentos japonnaient, les enfants adorent, les visuels sont kawaii (mignon), se sont des petites bouchées variées, faciles à manger, et pleines de saveurs inspirez vous en.

Faites découvrir de nouveaux aliments en les incorporant par petites touches, invitez-le à gouter, mais ne forcez jamais. Dénaturez le moins possible les produits, pour que l’enfant puisse associer le gout au produit.

Les smoothies sont très appréciés des enfants qui n’aiment pas les fruits et rechignent sur les compotes, vous pouvez miser ensemble des fruits et des légumes. Vous pouvez également mettre du lait ou de l’eau de coco. En été, geler les smoothies dans des moules à glace individuels

Quelques livres:

livre recettes bio pour mes enfants

Ce petit livre fourmille d’idées, les gouts peuvent être surprenants pour des enfants qui sont habitués à une alimentation « classique ». Les recettes sont facilement adaptables et modifiables en fonction des ingrédients du frigo 😉

Voir « Recettes BIO pour mes enfants » sur Amazon

Des recettes simples et faciles qui plaisent aux enfants, pizza, gâteaux et autres gourmandises. Les produits bio peuvent surprendre par leurs textures ainsi que par leurs saveurs, c’est une question de gouts et d’habitudes !

Voir « Je cuisine bio avec les enfants » sur Amazon

Les idées recettes pour aromatiser l’eau:

-Citrons, menthe, et concombre, coupez un citron bio en tranches, froissez quelques feuilles de menthe, et ajoutez des morceaux de concombre. Mettez le tout à infuser dans une carafe avec de l’eau et des glaçons.

-Gingembre, orange, fleur d’hibiscus, coupez une orange bio en rondelle, râpez un peu de gingembre frais, et ajoutez quelque fleur d’hibiscus. Mettez le tout à infuser dans une carafe avec de l’eau et des glaçons. La fleur d’hibiscus teintera fortement la boisson, infuser à froid elle est beaucoup moins amer.

-Framboises, fraise et rose, écraser légèrement les fraises et les framboises, et ajoute des pétales de roses. Mettez le tout à infuser dans une carafe avec de l’eau et des glaçons.

-Fleur de sureau, citron, nettoyer les fleurs de sureau, découper un citron bio en tranche. Mettez le tout à infuser dans une carafe avec de l’eau et des glaçons.

-Verveine, fraise, nettoyer la verveine, et écraser légèrement la fraise. Mettez le tout à infuser dans une carafe avec de l’eau et des glaçons.

Faites des essais et laissez aller votre imagination.

La baignade avec les enfants

bébé piscine

Avec la chaleur, la baignade est un moment de plaisir. Pour que la baignade se passe en toute sécurité, et soit pleine de découvertes, certains points sont à respecter. À quel âge peut-on installer les enfants dans une piscine, quelle est la durée moyenne d’une baignade? On fait le point.

À partir de quel âge peut-on baigner les bébés dans une piscine ?

La baignade dans une piscine traitée ou dans la mer peut se pratiquer vers l’âge de 4 mois. La baignade sera alors rapide et dans une eau aux alentours de 32° minimum. Jusqu’à l’âge d’un an, le temps de baignade doit être inférieur à 30 min. Les jeunes enfants ayant du mal à réguler leur température corporelle, un temps de baignade long dans une eau à moins de 37° peut rapidement amener à un refroidissement.

Pour les enfants au-delà d’un an, le temps de baignade peut être prolongé et la température de l’eau peut être plus froide. Il faut néanmoins rester vigilant quand au refroidissement.

Les signes d’un refroidissement :

Généralement, on remarque très vite si un enfant a froid. Il tremble, ses lèvres sont violettes ou bleues, sa peau est froide et marbrée, il peut aussi claquer des dents, etc.

Il faut alors sortir l’enfant de l’eau, retirer ses vêtements mouillés, et le sécher. Si l’enfant à de mal à se réchauffer, habiller le.

À quels horaires peut-on baigner les enfants ?

Si le lieu de baignade est en plein soleil, il faut bien évidemment éviter les heures les plus chaudes, c’est à dire de 11H à 16H.

L’idée autre fois très répandue d’attendre le fin de la digestion, ou 3 heures avant une baignade, n’est plus de rigueur. Il est même conseillé de nourrir légèrement les enfants avant une baignade.

La sécurité pendant la baignade

Quel que soit l’âge de l’enfant, la baignade s’effectue toujours sous la surveillance d’un adulte. Et avec des dispositifs de sécurité adaptés.

Les bouées et les brassards sont des dispositifs de sécurité, ils restent pourtant peu fiables. L’enfant peut se retourner,se retrouver la tête dans l’eau, les dispositifs peuvent se dégonfler. Les dispositifs présentant le plus de sécurité sont les Puddle Jumper, et les maillots flotteurs. Ces dispositifs doivent être mis à l’enfant dès que celui-ci est au bord de l’eau.

puddle jumper

Les Puddle Jumper sont des dispositifs très sécurisants. Ils sont conçus pour les enfants à partir de 2 ans. L’enfant ne peut l’enlever seul, la sangle d’attache se situant dans son dos. Pas besoin de les gonflés, et donc pas de risque de crevaison ou de dégonflage. Il existe plein de modèles avec des décors et couleurs variées.

Voir les Puddle Jumper sur Amazon

maillot flotteur

Les maillots de bain avec flotteur sont très appréciés des parents comme des enfants. Ils ont l’avantage d’être 2 en 1 ! Ces maillots sont adaptés aux enfants d’un an. Pour les enfants plus grands apprenant à nager, ils sont parfaits, vous pouvez enlever des flotteurs au fur et à mesure des progrès de l’enfant.

Voir Splash About Combinaison sur Amazon

chaussures anti dérapante

Les chaussures antidérapantes sont parfaites pour éviter de glisser lorsque l’enfant est au bord de la piscine, c’est un risque de chute et d’accident en moins !

Les chaussures anti dérapantes, permettent de limiter les risques de chutes, mais aussi les blessures, et brulures sur le sable chaud.

voir les Chaussures de plage et piscine Cressi sur Amazon

lunettes de soleil

Dans l’eau le soleil se réverbère beaucoup, il est donc important de se protéger. Lunettes de soleil et crème sont obligatoires.

Voir les lunettes de soleil Kiddus sur Amazon

La protection solaire doit être renouvelée régulièrement afin d’éviter les coups de soleil, même si elle est résistante à l’eau.

Après la baignade

Lorsque l’enfant sort de l’eau, retirez ses vêtements mouillés et séchez-le. Il est également important de rincer ou de laver l’enfant, l’eau des piscines est traitée avec des produits chimiques qui peuvent irriter la peau. L’eau de mer ou l’eau des rivières peuvent présenter des bactéries, ou des microbes.